Close
Piranhas du zoo de Budapest

Voyage dans le froid – 6ème jour

Ce matin, levé un peu plus tard car la fatigue s’accumule. 9h30.

Ne pas prendre l’hôtel Artist Residence

En fait, l’hôtel est tellement mal insonorisé que l’on entend les autres personnes directement à coté de nous entrain de parler. N’allez pas à l’Artist Residence, c’est vraiment pourri.

On a attendu en vain le mec pour lui payer la chambre mais il n’est jamais venu…

S’il n’est pas là demain, on s’en va sans payer, la flemme d’attendre un mec qui nous file une chambre pourrie dans un hôtel qui n’a d’hôtel que le nom.

Bon plan à Budapast : la carte transport + zoo

La carte de Budapest permet de faire des transports gratuits en métro et bus, mais également de rentrer gratuitement voir le zoo. Nous avons donc visité le fameux Zoo de Budapest. On n’a pas été déçu, c’est certes un vieux zoo bizarre et défraîchi, mais surtout, naturel, avec beaucoup d’aspérités, contrairement en France.

Par exemple, au niveau de la sécurité, c’est souvent limite. On s’est retrouvé avec un animal bizarre (une sorte de mélange entre le rat géant et le raton-laveur) entre les jambes, impossible de ressortir de la pièce où nous étions. J’ai dû ouvrir la porte de loin, le laisser passer et quitter la salle :)

La spécialité à goûter : la brioche Kürtöskalacs

Nous avons mangé une spécialité merveilleuse de Hongrie, qui est de la brioche enrobée autour d’un bout de bois. Le tout est cuit au charbon et caramélisé. Un délice franchement !

Nous avons vu un hippopotame à 5 cm de nous, et des rhinocéros et des lionnes, bref du bonheur !

Ensuite direction le métro jusqu’à la partie la plus touristique avec tous les grands monuments près du Danube. Il faut vous dire un truc drôle c’est que les tickets de métro sont inspectés à l’entrée des espaces métro à la main, un par un, par un contrôleur humain, donc impossible de frauder. Ça doit coûter cher en salaire.

Nous avons mangé traditionnel dans un restaurant assez classe et les plats sont plutôt bons. La fin du repas a été couronné par un digestif de Hongrie à 50° d’alcool, mon estomac s’en souvient encore.

Une grande marche de plusieurs heures s’en est suivi, pour découvrir les monuments énormes de Budapest.

Franchement, on est loin du cliché que j’avais de la ville. Je l’imaginais vieille, sale et petite, elle est resplendissante, lumineuse et gigantesque. J’ai adoré Budapest.

Nous repartons demain en avion, direction la Finlande, Tampéré.

A plus !

About the author Styven

Je poste de tout ici, photos, impression, vidéo. C'est une trace que je laisse pour me rappeler des choses que j'ai tendance à oublier...

All posts by Styven →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *