Trouver les petits bonheurs quand on entreprend

Certains jours de ma première société, je me faisais absolument et terriblement suer, la routine. A contrario, les journées de ma seconde entreprise étaient terribles, un épuisement physique.

Alors dans tout ça, faut tenir

Pour tenir, il faut donc trouver les petits bonheurs quotidiens, ceux qui vont vous faire plaisir, ceux qui vous font dire C’est vraiment cool ce que je fais ou J’ai pas vu la journée passée. Bien sûr qu’il ne sera pas là tous les jours, sinon le bonheur s’affadit mais on peut en trouver souvent. Voici le bonheur que j’ai repéré.

Mes petits bonheurs

Voir la satisfaction du client en direct. Lorsque j’ai présenté des maquettes de sites internet lors de ma première société ou lorsque mes clients mangeaient leur petite pâtisserie à la française, je regardais les regards, les visages pour y déceler la réaction. C’est un vrai bonheur de voir que la personne est satisfaite, heureuse, que ce que l’on a fabriqué lui convient.
Je suis ce genre de personne qui prend plus de plaisir à partager et à offrir qu’à recevoir alors forcément ces moments ont été importants.

Vivre le moment présent. Lorsque vous êtes dans le jus, à bosser comme un fou depuis 12 voir 18 mois, vous êtes devenu aveugle. Vous êtes la tête dans le guidon. Alors moi, j’aimais dans la mesure du possible m’arrêter (oui parfois, on a pas le choix, faut pédaler) et contempler ce que j’avais fabriqué. Moi c’était les matins où il y avait moins de monde dans la boutique, je me mettais à la table comme un client, et je prenais un café en contemplant la rue. Et je profitais, j’étais heureux d’être là, dans ce que j’avais créé. Prendre du recul, mettre en pause l’activité 5 minutes et se dire que ce que l’on fait est beau. Votre projet est beau, votre énergie incroyable, vous êtes fort. Dites-le et ressentez-le.

Utiliser son indépendance. Beaucoup d’entrepreneurs se lancent car ils désirent devenir autonomes, prendre eux-mêmes les décisions importantes pour leurs vies et leurs boulots. Alors allez-y, prenez les décisions ! Personnellement, c’est le moteur de tout. Décider, poser le pour et le contre, réfléchir et agir. C’est pour cela que nous sommes là, acter. Il ne faut donc pas avoir peur de froisser les gens, de dire non, de choisir, c’est à nous que les erreurs seront reprochées, par les banques, par les salariés, par les associés, alors c’est à nous de décider.

Aimer les bilans annuels. Chaque année, le même rituel avec le comptable, il faut faire le bilan, les chiffres, les opérations, et surtout savoir si l’année a été profitable. Essayez d’en trouver du plaisir même si vous n’aimez pas ça. Voyez plus loin que les chiffres, voyez tous ces gens que vous avez rendu heureux, ces salaires versés pour faire vivre vos collègues et votre famille, ces machines acquises qui sont votre patrimoine, cette surface louée qui est devenue votre second chez vous. Bref, contemplez votre oeuvre résumée en un tableau Pertes et Profits.

Vous trouverez d’autres bonheurs, bien sûr. L’important, c’est de tenir et de réussir à finir son année en vie :) alors relativisez, soyez positif, tout ceci n’est que du business finalement…

Des bisous, on manque d’amour dans ce monde.

Photo by bruce mars on Unsplash

Laisser un commentaire