Close
Google France moteur de recherche

Rédiger pour Google en 2013, le référencement de contenus

Je viens de terminer une petite étude personnelle sur les techniques et usages du référencement pour 2013. Il est important de faire des points réguliers pour suivre les méthodes de référencement.

J’ai donc fait le tour d’un grand nombre de sites qui parlent de la chose et acquis (et lu !) le pavé de 670 pages consacrées au sujet : Réussir son référencement web (édition 2012).

Je vais vous livrer ici une synthèse brève de ce que j’ai mis de côté comme vraiment important concernant le référencement du contenu pour les moteurs de recherche et plus spécifiquement Google, leader en Europe.

En dehors, des pratiques que je vais détailler ici, il est important de prendre en compte prioritairement que vous écrivez pour des Humains ! En effet, à trop se concentrer sur l’optimisation du référencement (appelé SEO), on oublie parfois que l’on s’adresse à des hommes et des femmes qui sont à la recherche d’informations claires, lisibles, et divertissantes.

Construction de la page pour un bon référencement en 2013

Une page bien référencée doit contenir 3 parties :

  • Une partie Titre + Chapeau
    Le titre de la page doit faire entre 5 et 7 mots-clés (hors “le”, “la”, “et”, etc.) décrivant précisément le contenu de l’article. Ce titre est un H1.
    Le chapeau doit reprendre les mêmes mots-clés, développés sur deux ou trois lignes, et résume l’article. Ce chapeau est un H2.
  • Une partie Contenu de l’article
    Le contenu même de l’article. Il doit contenir les mots-clés sur la dernière phrase de l’article.
    Les mots-clés doivent idéalement être en gras (strong) et ne pas être identiques forcément : utilisez des synonymes, des pluriels, etc.
    Un article contient au minimum 200 mots.
    Mettez des sous-titres (H3, H4, etc.) pour segmenter votre texte et l’aérer. Ces sous-titres doivent au moins une fois parler du mot-clé.
    Insérez des liens vers des sites de confiance (un ou deux pour 250 mots). N’oubliez pas de mettre également des liens vers vos propres articles (en dehors de ceux proposés généralement en bas d’article).
  • Une partie informations complémentaires
    Le bas de l’article avec les articles similaires ou les sites importants pour en savoir plus.

Les règles d’un bon article bien optimisé pour se référencer

  • Chaque billet doit être optimisé pour un seul mot clé ou idée.
  • Le mot clé visé doit apparaître entre 1 mot sur 50 et 1 mot sur 25 (densité de 2% à 4%) dans le billet. Cette méthode fait l’objet de polémique sur son efficacité, dans le doute, faites-le.
  • Le billet doit contenir une image, dont le texte de remplacement et la description doivent contenir le mot clé visé.
  • Un titre attirant, sans point en fin de titre, et sur lequel l’internaute peut avoir tapé les mots-clés sur Google.
    Réfléchissez toujours comme si vous cherchiez votre article sur Google, quel serait les mots que vous taperiez.
  • Un ton décontracté, proche, pas de tutoiement par contre, plus sérieux en cas de gros dossier.

Avant de faire l’article, demandez-vous si l’idée ou le mot-clé est facilement référençable

Tapez votre mot-clé sur Google.fr (le mot-clé ou l’idée de votre article), pour 50 000 à 100 000 résultats, allez-y sans modération, on peut être sur d’être bien référencé rapidement. De 100 000 et 500 000, prendra du temps mais on peut réussir. Plus de 500 000, choisissez un autre mot-clé.

Essayez de vous positionner sur des mots-clés pas trop concurrentiels.

Les images ? Elles servent le bon référencement de votre contenu texte !

Vous devez créer une page dédiée par image de votre site internet (à l’intérieur du contenu uniquement – cela est fait automatiquement sur WordPress) et respecter ceci :

  1. Le nom du fichier doit décrire l’image, les espaces deviennent des tirets : ex : nicolas-sarkozy-devant-elysee.jpg
  2. Le titre de l’image doit être aussi soigné que le titre d’une page : 5 à 7 mots, décrivant la photo. Le texte alternatif doit être identique au titre.
  3. Pas de copier-coller entre les images d’un même article ou ajout d’un numéro à la fin d’un titre d’image, il faut vraiment soigner les images et les décrire.
  4. La zone description doit être remplie par une description d’une à deux lignes (pas plus de 200 caractères) différente du titre.

Pourquoi ? En fait, chaque image créée une page qui est alors référencée par Google, et la description améliore le référencement de cette page qui n’est pas trop vide du coup.

Le moment pour publier dans l’année est-il le bon ?

Pour les événements qui ont une date qui reviennent tous les ans (typiquement Noël ou Saint-Valentin), il faut vérifier ici : http://www.google.com/insights/search/?hl=fr

Il faut rentrer le nom de de l’évènement pour voir à quel moment les internautes tapent les mots-clés. Zoomez sur un an de période et vous verrez le début des recherches et le pic du moment (essayez par exemple avec Saint Valentin). Il ne faut surtout pas créer d’article quand le pic est là, il faut le faire avant, quand la courbe commence à monter.

Tapez le nom de l’événement dans Google.fr et vous aurez encore les mots-clés liés, ce que les gens cherchent, regardez à chaque fois le nombre de résultats et prenez celui qui est le plus jouable finalement.

Bon courage, la guerre commence !

About the author Styven

Je poste de tout ici, photos, impression, vidéo. C'est une trace que je laisse pour me rappeler des choses que j'ai tendance à oublier...

All posts by Styven →

2 Comments

  1. […] sortants vers les sites des entreprises fréquentées), un parcours en images, etc.Etudiants et SEO font bon ménage !   (1) Étudiants en Master 2 ou formation continue à ESC Dijon (Université de […]

    Reply

  2. Améline et Flavien Montluçon, blog Améline Flavien, site Améline Flavien, site Alain MAURIET,
    http://ameline.flavien.free.fr,

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *