Catégorie : Une catégorie folle

Ahah, il parle de blog en 2019 !

Les blogs. Ah ! Je vois que certains sourient au fond, les blogs c’est hasbeen.

Tu penses ce que tu veux, d’ailleurs je te tutoie si j’ai envie, je suis sur mon blog (en vrai, je vais te vouvoyer mais là je fais semblant). Ce n’est pas hasbeen, rien n’est hasbeen, pas même les chats Skyrock.

Non, cela ne dessert en rien un individu de poser par écrit sur un blog l’objet de ses réflexions. Au contraire, à l’heure où tout est rapide et immédiat via les réseaux sociaux pros ou persos, je trouve très intéressant de se confronter à la page blanche.

Marre, mais marre de la bienséance !

Par contre, je passe un contrat : ici que la vérité, celle toute crue qui fait mal. Pas de langue de bois.

Ba oui ! Pourquoi je lis Jean-Christophe Grangé plutôt qu’un autre auteur de polar ? Pour le ton et l’écriture !
J’en ai vraiment marre de me poser la question des conséquences de ma façon d’écrire sur internet. Va-t’il y avoir des conséquences ? Est-ce que je peux mettre des mots un peu familiers comme coui****, ou dois-je mettre plutôt carrément le mot couilles, ou bien je dois trouver un synonyme plus sérieux comme testicules, au risque de paraître cucul la praline ? Tant de questions qui n’auront aucune réponse dans ce paragraphe. Je m’en bats les joyeuses.

Mon sujet, mon blog

Je parle comme j’écris et l’inverse. Ceux qui me connaissent reconnaissent mon ton de voix dans ce que j’écris et donc vous trouverez dans ces quelques articles partagés ici la façon dont je m’exprime, parfois avec finesse, rarement soutenue, très souvent de façon naturelle.

Après mûre réflexion, je me suis dis que le sujet de l’entrepreneuriat pouvait être utile car c’est un sujet sur lequel quelques amis m’ont interrogés. Je suis allé plus loin. Être heureux quand on entreprend, c’est encore mieux non ? Voilà le thème :

🎉 Devenir un entrepreneur heureux ! 🎉

Poser mes réflexions sur le sujet peut finalement servir à d’autres. Même une seule personne me contentera.

Des bisous, on manque d’amour dans ce monde.